La quantité de lumière

Publié le par Flash Gourmand

Bonjour les copains !!!

 

Comme promis, nous aborderons aujourd'hui l'influence de 3 facteurs impactant directement la quantité de lumière arrivant au capteur, et donc indirectement sur le rendu de la photo. Plus techniquement, ils permettent de gérer l'exposition

 

Ces trois facteurs sont :

 

-l'ouverture de l'objectif (ou du diaphragme)

-la vitesse d'obturation

-la sensibilité ISO

 

Ces trois notions sont très importantes dans le vocabulaire du reflex numérique car les ajustements de ces 3 facteurs optimiserons nos photos.

 

-Commençons d'abord par l'ouverture de l'objectif :

 

Obturateur-20central.jpg

Cette donnée est exprimé en f/

 

Une petite valeur (par exemple f/3) correspond à une grande ouverture (grande quantité de lumière).

 

Inversement, une grande valeur (par exemple f/16) correspond à une petite ouverture (petite quantité de lumière).

 


 

 

Malgré ma faible expérience, j'ai bien remarqué que lorsqu'on règle une grande ouverture, la conséquence sur la photo sera une faible profondeur de champs.

 

La photo sera net sur le sujet (détecté par l'autofocus) et flou sur l'avant et l'arrière plan. La photo sera considérée comme réussi car le sujet ressortira plus.

 

Evidemment, pour prendre un paysage, nous règlerons une petite ouverture qui permettra d'obtenir une photo avec une grande profondeur de champ.

 

DSC_0138.JPG

 

 

-Ensuite, la vitesse d'obturation :

 

Elle est exprimé en seconde.

Une petite valeur (par exemple 1/4000 s) ne capturera que très peu de lumière. Nous privilégierons cette configuration pour prendre des sujets en mouvement (un chien qui court, de l'eau en écoulement, etc...)

A contrario, une grande valeur (par exemple 30 s) capturera beaucoup de lumière. Ce règlage est intéressant pour prendre des photos la nuit et y incruster des effets (nous y reviendrons un autre jour...)

 

DSC_0153.JPG

 

 

-Enfin, la sensibilité ISO :

 

Ce paramètre correspond à la sensibilité à la lumière : plus celle-ci est élevée, plus l'image sera claire. Cependant, une exagèration de la sensibilité ISO entrainera obligatoirement une augmentation du grain (donc image moins belle)

 

Je vous ai présenté ces 3 paramètres car ils sont dépendant les uns des autres. Vu que je ne suis pas adepte des longs discours, voici les liens entre chacun d'entres eux :

 

-->Pour augmenter l'ouverture, augmenter la vitesse (c'est à dire petite valeur) ou baisser la sensibilité ISO et inversement

 

-->Pour augmenter la vitesse, augmenter l'ouverture ou la sensibilité ISO et inversement

 

-->Pour augmenter la sensibiliter ISO, augmenter la vitesse ou baisser l'ouverture

 

Dans ma tête aussi ça se mélange un peu alors pardonnez-moi si je me suis trompé (en tout cas dans mon esprit c'est clair, donc c'est le principal)

 

En réalité, nous ne chercherons jamais à modifier l'ouverture ou la vitesse pour jouer sur la sensibiliter ISO. Mais inversement : c'est justement en jouant sur la sensibilité ISO que nous pourront optimiser les paramètres ouverture et vitesse.

 

Il faut savoir que sur le reflex, on peut agir sur ces paramètres.

 

La sensibilité ISO se règle à l'aide d'un bouton et d'une molette. Sur le nikon d3100, la sensibilité ISO va de 100 à 12800 ISO.

Je choisirais 100 ISO lorsque je prends une photo en plein soleil et 1600 au coucher du soleil. Au delà, la qualité sera un peu moins bonne.

 

Après ceci, 2 choix s'offrirons à moi :

-le mode A : priorité ouverture : je choisis alors l'ouverture et l'appareil règle la vitesse

-le mode S : priorité vitesse : je choisis alors la vitesse et l'appareil règle l'ouverture.

 

Biensûre, je pourrais faire les règlages tout en manuel mais ma connaissance et ma technique ne sont pas encore au point !!! Cela viendra dans quelques années, en attendant.....

 

A bientôt pour de nouvelles aventures !!!!

Publié dans Photo - Technique

Commenter cet article